Compagnie

MISSION

Fondé en 2007, le Théâtre À l’Envers (TAE) se donne comme mandat de créer des œuvres originales à partir d’un processus de recherches et d’expérimentations qui intègre le métissage des formes artistiques et théâtrales en vue d’une diffusion pour le jeune public et la jeunesse. La compagnie privilégie notamment le théâtre de marionnette contemporain en le métissant avec le jeu d’acteur, le théâtre d’ombres, la vidéo, la danse, le masque, etc. Le TAE cherche à offrir des représentations théâtrales originales où la dramaturgie visuelle est tantôt empreinte de poésie et tantôt d’humour. Le TAE souhaite apporter un point de vue original sur le monde, en allant parfois « à l’envers» de l’ordre établi. Ses spectacles sont nourris par des projets de médiation culturelle en amont de ses créations. La compagnie privilégie l’intégration d’artistes provenant d’autres disciplines artistiques et issus d’autres origines culturelles pour enrichir ses créations. 


HISTORIQUE

Fondée en 2007, le Théâtre À l’Envers est à la fois chercheur d’ombres et de marionnettes, puisant dans l’imaginaire des enfants les idées les plus folles pour nourrir ses créations d’une douce folie visuelle, qui permet de faire rêver et de porter un regard nouveau sur le monde qui nous entoure. 

La première création de la compagnie, intitulée Woânda, a connu une large diffusion au Québec (Conseil des arts de Montréal en tournée, Réseau Scènes, ADICIM, tournée dans le ROSEQ, Objectif Scènes, Réseau Centre, etc.) et ce, pendant près de douze ans. En 2018, la pièce a été présentée en français et en anglais en coproduction avec le Théâtre Sans Frontières (Angleterre) pour une tournée d’une vingtaine de représentations au Royaume-Uni avec une équipe d’interprètes mi canadienne et mi anglaise. En 2011, la compagnie créé L’Ezdaï, qui reçoit le soutien de la Fondation Cole et qui fera l’objet d’un projet de médiation culturelle avec une école primaire de Parc-Extension.

Suite à une commande de la Grande bibliothèque nationale du Québec, la compagnie crée en 2012, Tetsuo, un spectacle métissant ombres et manga, avec notamment l’artiste congolais Kens Mukendi, accueilli dans le cadre du programme Dém’Art-Montréal du Conseil des arts de Montréal.  

Pour nourrir ses créations, le Théâtre À l’Envers privilégie des projets de médiation artistiques auprès des enfants en amont de ses spectacles dans des écoles du primaire, CPE, centres communautaires, etc. La maison de la culture Parc-Extension contribue également au développement des projets de la compagnie par l’octroi de résidences.

En 2017, le Théâtre À l’Envers créé en coproduction avec la Place des Arts le spectacle jeune public Mwana et le secret de la tortue, une pièce avec un conteur congolais, marionnettiste, théâtre d’ombres et d’objets. Cette création connaît un vif succès dans tous les marchés où elle est présentée en vitrine. En à peine deux ans, la pièce est présentée plus de cent vingt fois (CAM en tournée 2018-2019, réseau des écoles francophones de Réseau Ontario (2019), l’Alliance française et le Wee Festival de Toronto (2019), où elle entre autres présentée en anglais. Lors de la Francofête en Acadie 2019, le spectacle suscite un grand intérêt de la part des diffuseurs du réseau Cerf-Volant et la pièce est lauréate du prix Alliance RADARTS-RIDEAU 2018. Une tournée est prévue en 2020-2021, mais reportée en raison de la pandémie mondiale. La compagnie reçoit l’appui de la Délégation générale du Québec à New York pour présenter l’intégral de son spectacle en anglais au Off-IPAY 2020 à Philadelphie (États-Unis).

Pendant la pandémie, la compagnie coproduit avec le Théâtre Sans Frontières (Angleterre)un film de théâtre d’ombres intitulé The Golden Conch Shell, entièrement créé à distance par une équipe à moitié canadienne et anglaise.

En parallèle de ses spectacles, la compagnie offre des ateliers de marionnettes et de théâtre d’ombres dans les écoles primaires et secondaires du Québec par le biais du programme la Culture à l’école, tout en participant à des résidences dans le milieu scolaire pour alimenter ses futurs projets de créations.


DIRECTION

PATRICIA BERGERON
Cofondatrice / Directrice artistique et co-directrice générale / Artiste médiatrice

Comédienne, marionnettiste et metteure en scène, Patricia Bergeron a obtenu en 1998 un baccalauréat en art dramatique, profil jeu à l’École supérieure de théâtre. Depuis, elle a suivi des stages de perfectionnement en France, en Italie et au Québec dans les domaines du jeu masqué, du mime, du théâtre d’objets et de la danse-marionnette, qui l’ont amenée à s’intéresser au métissage de ces différents médiums. Aussi, on a pu la voir jouer dans plus d’une douzaine de productions professionnelles tant au Québec, qu’en tournée en France et en Tunisie. Elle a entre autre fait partie de l’équipe de création et de la tournée de Tsürü de Carbone 14 (lauréat du Masque 2001 de la meilleure production jeune public), de celle de La Route des Étoiles et de La Cité Bleue du Théâtre de la Dame-de-cœur, des Souliers rouges et de la pièce Simone et Victor du Théâtre Quatre/Corps (nominée aux Masques dans la catégorie, meilleure production région). En janvier 2005, elle signait la mise en scène d’un spectacle multi-disciplinaire, parrainé par le Carrefour-jeunesse emploi Châteauguay intitulé Dix pas… Une étoile, mettant en vedette le groupe Taima, Jim Zeller, Christian Sbrocca et de jeunes artistes de la relève. Parallèlement à son travail d’interprète, elle fait de la mise en scène, donne des ateliers de jeu masqué et de marionnettes.

BERTIN SAVARD
Co-directeur général

Issu de la cohorte 1992 de l’École Supérieure de Théâtre de l’UQÀM, Bertin Savard s’identifie rapidement en tant que travailleur culturel et devient producteur de théâtre.  Il fonde donc avec des collègues la compagnie Théâtre Quatre/Corps qui produira du théâtre en été mais aussi des créations pour enfants et pour adultes durant près de 15 ans.  Ses créations l’amènent à travers le Québec,  en France et en Tunisie.  Il permettra la construction d’un magnifique théâtre à géométrie variable d’une capacité de 400 places situé sur l’Île Saint-Bernard à Châteauguay. En parallèle de son travail de directeur général de la compagnie théâtrale, il militera pour les arts et siégera à titre de co-président et président des commissions cultures du CLD de Roussillon et de la CRÉ Vallée du Haut-St-Laurent.  Reconnu par le milieu municipal de sa région, on lui remettra le prix reconnaissance Culture pour sa contribution extraordinaire à la mise en place d’un fonds destiné pour les arts professionnels dans la MRC de Roussillon.  Il s’implique au Théâtre À l’Envers depuis sa création en ayant contribué en tant que co-producteur à la création Woânda et membre du conseil d’administration.  Aujourd’hui, il est heureux de joindre l’équipe en tant que co-directeur général. 


CONSEIL D’ADMINISTRATION

PRÉSIDENT
Jean-Léon Rondeau, Gestionnaire culturel

VICE-PRÉSIDENTE
Anne-Marie Lefebvre, Propriétaire fondatrice de RencontreSportive.com

TRÉSORIER
Bertin Savard, Travailleur culturel et propriétaire au Croissant 21

ADMINISTRATRICE
Anne-Claire Hurillon, Gestionnaire Optimisation des processus et Amélioration continue chez Banque Laurentienne

ADMINISTRATRICE
Patricia Bergeron,  Directrice générale et artistique Théâtre À l’Envers

PRIX ET RÉCOMPENSES

Prix Alliances RADARTS-RIDEAU 2019
Dans le cadre de la Francofête en Acadie qui s’est déroulé à Moncton du 5 au 10 novembre 2019, le Théâtre À l’Envers a présenté en vitrine son spectacle Mwana et le secret de la tortue devant un public conquis. Patricia Bergeron du Théâtre À l’Envers a reçu pour l’occasion le Prix Alliances RADARTS-RIDEAU 2019.
Conseil des Arts de Montréal (2018-2019)
Mwana et le secret de la tortue a été sélectionné pour participer à la tournée du Conseil des Arts de Montréal (2018-2019) pour 24 représentations dans les maisons de la culture de la ville

Le TAE est membre de:

Back To Top
X